dimanche 24 juin 2018

Femme prisonnière interrogée par une dominatrice lesbienne dans le centre de détention militaire spécial

Après un déshabillage humiliant, et une fouille à poil, la prisonnière est interrogée nue à la dure , avec torture électrique
Prisonnière attachée nue contre un mur lors d'un interrogatoire avec torture électrique

Le contexte 


Jeune femme arrêtée

Salma C, jeune femme d'un peu moins d'une trentaine d'année, est arrêtée lors d'un raid le 2 janvier 2004 par l'armée US.  Fonctionnaire , elle est soupçonnée d'avoir exercer des responsabilités importantes dans  l'ancien régime et de détenir des informations sur sont ancien responsable, un  haut fonctionnaire en fuite. Elle est après vérification transportée dans la prison spéciale pour y être interrogée. Cette prison dispose d'une section spécial visant à collecter des renseignements. Les interrogatoires y sont musclés,  le traitement très dur, ou les prisonniers subissent des pressions physiques et humiliations. Le but est de ramollir les détenus pour les faire parler.

Salma est introduire dans le site, l'enfer BDSM commence pour elle. Après la prise d'empreinte, elle tombe entre les mains des équipes spécialisées de la prison. Quatre Femmes l'accueillent, toutes en treillis militaire.

Humiliations


Les militaires se présente, et invite Salma à se déshabiller.  Elle leur en demande la raison, la responsable des opérations lui répond que la procédure d'entrée exige qu'on examine, fouille et inspecte les prisonnières. Salma demande à nouveaux les raisons, l'interrogatrice lui répond qu'elles font leur travail, rien de plus, et que si la détenue fait la difficile, elles lui retireront ses vêtements de force, et que finalement elle sera déshabillée, alors Salma doit comprendre qu'elle ferait mieux de coopérer pour que tout ce passe bien.

La jeune femme, après quelques hésitations,  voit vite qu'elle ne peut rien faire contre ces 4 soldates entrainées et baraquées, et comprend que toute resistance serait futile. Et de retirer ses chaussures, une paire de ballerine. Et les remet à l'une des gardienne qui prend note. Elle retire aussi sa robe, bouton par bouton.
Elle demande pourquoi elle est là, la commandante lui répond qu'on lui dira en temps voulus. La détenue est en sous vêtement sexy et porte encore ses petites socquettes qui vont avec les ballerines.

Après quelques hésitations de Salma, l'interrogatrice lui dit de "tout retirer". La jeune fille indécise ôte ses socquettes  et laisse paraître ses petits pieds et défait son soutien gorge qui laisse ses seins à l'air. Avant de retirer la culotte, elle s'arrête jusque à ce qu'on lui rappel qu'elle doit se mettre totalement nue pour se conformer aux règles et procédures d'incarcération.
Après s'être débarrassé de son ultime sous vêtement, la prisonnière est nue devant ses geôlières.

Les matones l'examinent de la têtes aux pieds sans aucune exception, cheveux, bouche, oreilles, plantes des pieds, orteils, aisselles , tout est palper et scruter.

Les américaines décident ensuite de lui raser la chatte, de faire partir ses poils pubiens pour mieux regarder le vagin. Si Salma ne se laisse pas faire, on menace de lui raser aussi la tête !
Les gardiennes, à tour de rôle, se mettent à la doigter et lui faire des lechouilles sur sa chatte fraiche et tout juste rasée. Puis sur tout le corps, la prisonnière est entre les mains de lesbiennes agiles de leurs langues. Salma sent des langues se promener sur tout son corps nu, c'est un agréable moment que de ce retrouver soumise entre les mains de quatre lesbiennes.

Vers l'interrogatoire

"Bon, ça suffit, maintenant tu va gouter à autre chose, on va mettre de l'électricité dans l'air", et Salma se retrouve attachée contre le mur, pour une séance électrique, ses gardes lui donne des petit coups de jus partout sur le corps et en particulier sur le vagin, elle  couine et gémit doucement de plaisir.

Une fois les formalités d'entrée terminée, après quelques minutes de repos, sans avoir encore pu jouir, Salma est informé que les formalités d'accueil sont finie, et  qu'elle est la prisonnière numéro 186786, sa nouvelle et seule identité ici.


femme en prison nue pendant interrogatoire difficile , soumise à une dominatrice vicieuse.
Détenue à poil sur un instrument de torture BDSM lors de son interrogatoire par un dominatrice perverse

Les gardes maintiennent les prisonniers à poil. La nudité forcée est commune, les agents disent à Salma qu'elles n'ont pas le pouvoir de lui donner ses vêtements. Elle sera garder intégralement nue, sans aucun vêtements, mais ses affaires lui seront remise à la sortie. Seul les haut placés peuvent décider de lui accorder des habits si elle se comporte bien ou donne des bonnes  informations, s'habiller est un privilège, pas un droit.

La prisonnière parade nue, la responsable des gardes qui l'escorte vers sa cellule de prison lui dit que cette exhibe forcée lui fera du bien, que cela l'émancipera, pas besoin de s'habiller.

La détenue est mise dénudée dans une petite cellule en confinement solidaire.


Prisonnière toute nue se fait humilier lors d'une séance d'interview par une interrogatrice lesbienne et sadique. BDSM
humiliation d'une femme détenue


Des techniques BDSM vicieuses sur prisonnière 


Après quelques jours, elle est plusieurs fois convoquée pour des interrogatoires très orienté BDSM.
Une interrogatrice de la police militaire l'a un jours installé sur une sorte d'âne espagnol, outil de torture moyenâgeux , avec les mains attachées et suspendue pour que son anus et sa chatte soit pressurisés par son propre poids et lui faire mal. L'interrogatrice cruelle profite de sa position pour lui bondager les seins, et lui pincer les mamelons.
La prisonnière soumise craque rapidement et avoue rapidement n'importe quoi.

Lors d'un autre interrogatoire , cette fois ci dans un bureau d'un des directeurs du renseignement, la prisonnière est promenée nue comme une chienne et fouettée par une lesbienne sadique qui l'humilie devant un responsable.

Salma est ressortie après 37 jours de détention SM.

4 commentaires:

C'est les vacances d'été, les filles se découvrent et s'amusent.

Des filles nues dans l'espace naturiste. Les filles font des choses inavouables pendant les vacances d'été. Nous sommes en ...