dimanche 6 mai 2018

Humiliation pour une femme fraichement incarcérée

Femme prisonnière conduite nue en cellule 

Une fille, Lola X se plaint  d’humiliation, mauvais traitements, et sévices durant sa détention une  prison américaine . Elle  témoigne des humiliations subies lors de sa captivité. Lola a été soumise à des traitements humiliants et dégradants.

Là, elle présenter à la directrice de la section de la prison, et elle est forcée  par une gardienne de retirer tous ses vêtements pour la fouille d’entrée que subissent les prisonniers.

Processus d'incarcération et fouille à nu pour femme.

lle est soumise à la procédure d’accueil  doit se mettre entièrement nue devant la directrice et la gardienne, elle ne veut pas se déshabiller , mais on lui rappel le sort réservé aux rebelles : elles dépouillées nues de force par les gardes,  passer à tabac et souvent fouettées ou flagellée. On te dis de toute retirer, pas de culotte, pas d’escarpins, pas de soutien gorge !". Elle est déshabillée sous la contrainte, elle doit tous retirer, y compris ses sous vêtements ",  et rester à poil debout sous les yeux de ses gardiennes qui profite de sa honte pour bien regarder ses seins exhibés , ses fesses, son sexe lisse, ses pieds nus vernis.

La procédure est très humiliante, dès que les détenues entre dans le camp de détention, elles sont misent nues et n’ont pas le droit de porter des vêtements, tout leur est interdit, ce qui les déstabilise moralement d’avoir ainsi exhiber  leur nudité soumise à la vue de tous, car les portes sont ouvertes et des soldats passent mater et prendre des photos des nouvelles captives nues.

Nudité à la prison pour femmes

La fouille au corps est très humiliante, la prisonnière est nue, doit défaire et secouer ses cheveux, ouvrir grand la bouche et tirer la langue, se faire inspecter la dentition comme une esclave, soulever et montrer sous ses seins et aisselles.

Elle doit ensuite rester nue au milieu  de la pièce en silence.

On lui annonce qu’elle va être soumise à une fouille plus poussée de l’orifice anale et vaginale !

Fouille gynécologique d'entrée

Elle est attachée nue de force à une table d’examen gynécologique les jambes écartées pour une fouille en profondeur, c’est douloureux, la gardienne n’hésite pas à lui écarter la chatte avec un spéculum de façon perverse ! 
Après la fouille corporelle, elle est soumise à sont premier interrogatoire , on l’a ramène dans une salle dédié à cette activité, elle est conduite nue.
Les femmes prisonnières, comme les hommes sont toujours dénudées pour les interrogatoires, c’est plus  facile de les faire parler en les mettant à poil car ils sont plus vulnérable et humiliés.


Elle est attachée nue sur une chaise avec les jambes écartées et le sexe bien ouvert, la situation est très humiliante, son interrogatrice lui donne des gifles, claques, procède à des attouchements vicieux, et l’insulte, par sadisme et pour accroître la honte de sa soumise, elle laisse la porte ouverte pour que les passants puissent voir le spectacle et le corps nu de la détenue. L’interrogatoire est très musclé, elle reçoit beaucoup de claques sur les seins et le vagin. Beaucoup de baffes sur les lolos de Lola.
Prisonnière interrogée nue attachée sur une chaise

Nue sur la chaise, elle est aspergée d’eau froide. et torturée avec de l’eau !

Elle est après le premier interrogatoire conduite nue dans sa cellule, elle est contrainte de marcher nue devant les autres prisonnières et les gardes qui matent la nouvelle. La nudité forcée est dure à vivre pour Lola elle n’a pas le droit de porter le moindre vêtements ! ses geôliers la laisse entièrement nue !



Elle est jetée nue derrière les barreaux dans une cellule où se trouvent déjà d’autres prisonnières elles aussi en tenue d’Eve !  Lola est attachée nue aux barreaux de la cellule pendant que les autres femmes détenues sont humiliées et maltraitées par les gardes sadiques et vicieux.

Femme attachée nue aux barreaux de sa cellule

Les femelles captives sont forcées d’être toutes nues et sans cesse humiliées et privées de toute pudeur de dignité.

La nouvelle prisonnière deja bien humiliée après sa fouille, son examen gynécologique et son interrogatoire découvre une véritable orgie de débauche et de perversion.

Lola découvre les autres prisonnières qui ont étaient mise à poil et qui sont attachées et exhibées dans des positions et postures très humiliantes, une femme est contrainte de lécher une autre, le gouinage est imposée, lesbianisme collectif, les autres filles sont nus et aspergées d’eau froide, les gardiens visent les parties génitales et les seins !

1 commentaire:

Femme humiliée et nue en prison

Femme prisonnière nue attachée aux barreaux de sa cellule Humiliation dans la section pour femme d’une prison française. Des observ...